10 façons de réduire son stock

Voici 10 actions concrètes pour optimiser sa gestion de stock. Elles peuvent parfois paraître évidentes mais dans les faits, peu d’entreprises les appliquent.

 

 

1 : Mettre en place des indicateurs communs

Vous ne pouvez pas vous améliorer sans vous mesurer. Mettre en place des indicateurs partagés dans toute l’entreprise est fondamental pour optimiser votre gestion de stock. Attention cependant : un trop grand nombre d’indicateurs peut complexifier votre animation voire mal vous orienter.

Je recommande 2 principaux indicateurs :

1 – Taux de disponibilité ou Taux de Service Client

La priorité reste de répondre aux besoins de ses clients dans les meilleurs délais. Il s’agit alors de savoir quelles sont les stocks disponibles pour le client (en magasin, entrepôt…) et donc connaître votre taux de disponibilité.

Calcul : Stock disponible en nombre de produit / produits catalogués.

Exemple – J’ai 100 produits dans mon catalogue, seulement 80 sont disponibles pour mes clients, j’ai donc une disponibilité de 80/100 = 80%.

Ce calcul se fait à l’instant T, idéalement le jour même. Par la suite, vous pourrez faire des moyennes journalières. Ce calcul ne se fait que sur les références actives dans le catalogue, pas les fins de série ni les nouveaux produits pas encore en stock.

Si vous n’avez pas accès au stock de vos magasins, vous pouvez utiliser le Taux de service qui est très utilisé dans l’Industrie.

Calcul : Quantités commandées / Quantités livrées en %

Exemple : Je reçois une commande de 100 quantités, je suis capable d’en livrer 70 quantités, mon taux de service sera donc de 70%

2 – Rotation de stock 

Il s’agit du nombre de jours moyen que met le stock à s’écouler. Il faut effectuer ce calcul sur les 52 dernières semaines pour avoir un indicateur fiable, qui prend en compte les saisonnalités et les fluctuations qui leurs sont liées. Plus la valeur est faible, plus votre stock tourne vite, et sa rotation est donc efficace.

Calcul Rotation de Stock : Stock moyen en valeur sur les 52 dernières semaines / Ventes moyennes par jour.

Exemple – Si votre stock moyen en 2016 est de 1 000 000 $ et que votre vente moyenne par jour est de 5000 $, alors votre durée de vie de stock = 1 000 000 / 5 000 = 200 jours.

Il est important de calculer cet indicateur en valeur, car des produits en grande quantité peuvent fortement impacter le total. Votre immobilisation financière est en valeur, pas en quantité.

Votre objectif sera de trouver le point d’équilibre entre la disponibilité client et la rotation de stock. C’est le défi de toute entreprise souhaitant optimiser son approvisionnement et sa gestion de stock.

Pour aller plus loin :
1) Consulter notre article : 10 indicateurs pour votre supply chain
2) Accéder à notre formation en ligne : Mesurer la performance de votre supply chain

2 : Faire une analyse Pareto de toutes vos références et classifier en codes ABC

Il s’agit ici de placer toutes vos références dans un seul fichier Excel de gestion de stock, en incluant le stock actuel en valeur et en quantité, ainsi que les ventes des 52 dernières semaines, des 26 dernières semaines, des 4 dernières semaines, et enfin celles de la dernière semaine.

Vous allez maintenant analyser vos références par ordre décroissant de vente puis par ordre décroissant de stock. Il y a fort à parier que la répartition de vos ventes suivra une courbe de PARETO. Vous pourrez alors classer vos produits en 3 catégories et agir sur vos références « inefficaces » en termes de chiffre d’affaire :

5% de vos références représentent 40% des ventes : CODE A.
20% de vos références représentent  80% des ventes : CODE B (A+B = 20%).
80% de vos références représentent 20% des ventes : CODE C.

methode abc pareto vente gestion de stockIdem pour le stock, on observe très souvent la même répartition.

  • 5% de vos références représentent 40% du Stock.
  • 20% de vos références représentent 80% du Stock.
  • 80% de vos références représentent 20% du Stock.

 

L’objectif est maintenant d’analyser les principales références en termes de stock et focaliser l’essentiel de son temps et de son énergie dessus.
Il faut dans un premier temps étudier les 5/40 (ie. 5% qui font 40% du stock). Si les références 5/40 stock ne font pas parties des 5/40 ventes (CODE A), ou pire ne font pas parties des 20/80 ventes (CODE B), il est alors urgent d’agir sur ces références pour réduire leur stock (voir ci-dessous).

Pour aller plus loin consulter notre article : Méthode ABC sur Excel  

Ou accéder à formation complèteMethode ABC / Gestion du temps

3 : Supprimer les stocks obsolètes, stocks dormants

Dans le fichier présenté ci-dessus, il s’agit  d’identifier toutes vos références non vendues ou très peu vendues depuis 6 mois. Ces références n’ont plus grand chose à faire dans votre entreprise et dans vos fiches de stock. Elles ne font que prendre de l’espace et vous pénalisent financièrement.

• 3 solutions : Promotion – Donation – Destruction

 

4 : Réduire le nombre de références

Cela semble évident, mais peu d’entreprises remettent en cause leur catalogue produit avec une analyse vente vs coût de stock.

Reprenez ici votre liste Excel de gestion de stock et examinez vos faibles ventes 80/20 (code C) pour voir s’il est possible d’en supprimer définitivement, ou de garder uniquement des références dites « sans stock », c’est à dire des références à commander uniquement lorsque vous avez un client qui le demande.

 

Apple est l’un des meilleurs exemples au monde. Cette entreprise à réussi à maintenir un nombre extrêmement faible de références malgré des centaines de milliards de dollars de chiffre d’affaire. C’est une de ses plus grandes forces, proposer un maximum de valeur sur très peu de produits. Il est aussi clairement plus facile de gérer les stocks pour Apple que son concurrent Samsung par exemple.

5 : Accepter la rupture de stock sur les faibles ventes

Garantir 100% de disponibilité pour vos clients nécessiterait un stock presque infini. Il faut donc accepter de réduire le stock sur les 80/20 en vente (CODE C).

Par exemple, si vous vous occupez d’un supermarché, il est fondamental d’avoir 100% de disponibilité sur le papier toilette. En revanche, vos client seront moins exigeant sur la disponibilité sur le rayon textile si vous êtes en rupture une chemise rose taille XXS.

Si vous travaillez en approvisionnement automatisé ou sur Excel, il suffit de diminuer les couvertures de stock de vos Code C, qui sont non stratégiques en terme de ventes. Une couverture est un nombre de jours de stock que vous voulez avoir dans votre entrepôt, usine ou magasin.

Pour simplifier :

Calcul : Stock souhaité = Prévision de vente x (délai fournisseur + couverture de stock)

Vous pouvez aussi réduire vos couvertures de stock sur les produits avec une faible incertitude de vente, c’est à dire des produits qui sont toujours vendus en quantités stables est prévisibles. Le risque de rupture de stock est en effet plus faible sur ce type de produit.

Pour aller plus loin : Consulter notre article sur la Méthode ABC XYZ

6 : Améliorer vos prévisions de ventes et d’achats

Une prévision de vente parfaite est impossible. Mais consacrer du temps sur ses prévisions dès le départ est fondamental et représentera un gain de temps et d’argent conséquent par la suite. Encore une fois concentrez-vous en priorité sur les références fortes ventes CODE A, B et avec beaucoup de stock en valeur.

Un autre point souvent négligé est le calcul de la commande d’implantation, c’est à dire la première commande que vous réalisez à votre fournisseur sur un nouveau produit. Les commandes suivantes sont des commandes de réapprovisionnement ou réassort.

La commande d’implantation peut représenter de 20% à 100% du stock total. Il est donc primordial de ne pas se sur-stocker dès le départ en prenant le temps d’analyser combien de jours de stock vous souhaitez avoir en couverture. Plus le délai de livraison fournisseur est court, plus votre stock d’implantation doit être faible, car un réapprovisionnement permet d’ajuster le niveau de stock rapidement.

7 : Réduire vos minimums de commande fournisseurs

Vous souhaitez commander 100 pièces mais le fournisseur ne peut vous livrer que par groupe de 1000 pièces. On appelle ça le minimum de commande. Il peut avoir un impact conséquent sur votre excédent de stock. Par exemple un de mes fournisseurs de bouteilles d’eau énergisantes m’imposer un minimum de 50 000 bouteilles par commande, cela représenté plus de 6 mois de ventes sur certaines références ce qui n’était pas acceptable pour notre entrepôt et notre trésorerie.

Afin d’identifier vos principaux problèmes :

Rajouter une colonne « minimum de commande » dans votre fichier Excel de gestion de stock et divisez votre « minimum de commande » par votre vente moyenne quotidienne. Plus le nombre de jour de stock obtenu est élevé, plus il est probable que celui-ci impacte votre sur-stock.

Par exemple, votre fournisseur vous impose de commander minimum 1000 paires de chaussures à la taille et votre vente moyenne sur la taille 46 est de seulement 10 par jours. Vous avez donc automatiquement 100 jours de stock minimum sur chaque commande, sans compter le fait que vous n’aller pas attendre de tomber en rupture pour re-commander de nouveau.

3 Solutions possibles pour réduire l’impact de vos minimums de commande :

  1. Négocier avec le fournisseur
  2. Changer de fournisseur
  3. Remplacer/Supprimer le produit

8 : Diminuer vos délais de livraison fournisseurs

Votre niveau de stock dépend beaucoup de votre délai d’approvisionnement. Si vous commandez depuis la France à un fournisseur Chinois, vous allez devoir passer une commande beaucoup plus importante pour remplir votre container, optimiser les coûts… par rapport à une commande régulière chez un fournisseur français.

Calcul simplifié  : Stock souhaité = Prévision de vente x (délai fournisseur + couverture de stock)

Donc plus vous diminuez de livraison fournisseur, plus vous réduisez le stock. Encore une fois, concentrez-vous sur vos 20/80 stock.

3 Solutions :

  1. Négocier avec le fournisseur
  2. Changer de fournisseur
  3. Remplacer/Supprimer le produit

 

9 : Centraliser votre gestion de stock

Si vous avez plusieurs niveaux de stock (ie. entrepôts, magasins, usines…), il est naturel de vouloir mettre du stock à tous les niveaux. C’est en fait une erreur, notamment pour les faibles ventes.

Dès lors, je vous conseille fortement de centraliser un maximum de références sur un seul niveau de stock. Cela ne s’applique pas aux fortes ventes et aux produits volumineux très coûteux en transport.

Attention, on estime facilement le « coût transport » économisé, beaucoup moins le coût de stock qui inclut des frais financiers, logistiques, une perte de productivité, un coût de promotion, une destruction ou autre. Il faut toujours raisonner en coûts complets.

 

10 : Automatiser vos réapprovisionnements

La « peur de manquer » est un trait naturel de l’être humain qui aura par conséquent toujours tendance à surestimer ses besoins.

Si vous traitez la gestion de votre stock manuellement, il est fortement recommandé d’automatiser votre réapprovisionnement sur votre Excel de gestion de stock ou sur un logiciel de gestion de stock type ERP.

Vous ne gérerez ainsi que certains paramètres par exception et le logiciel de gestion s’occupera du reste.

Pour plus d’informations, voir notre page Logiciel Gestion de Stock.

Pour ceux souhaitant aller beaucoup plus loin :

Nous avons créé un nouveau programme sur le cas réel d’une entreprise qui a réussi à réduire son stock de 21% en six mois soit 17 millions de réduction de stock.

Le programme contient plus de 45 vidéos où je vous explique comment réduire votre stock de 10 à 30% tout en maintenant ou en augmentant votre taux de service ou votre taux disponibilité.

 

Commencez le programme ICI

 

Retour haut de page