C’est quoi la Supply Chain : Définition

Définition supply chain : Pour être efficace dans un domaine tel que la supply chain, il faut avant tout en comprendre les fondements et les principes de fonctionnement.

Quels en sont les principes fondamentaux ? En quoi est-ce différent de la logistique ? Comment la gestion de stock y intervient-elle ?

Définition supply chain – Les différents flux :

Très simplement d’abord, la supply chain est un terme anglais signifiant « chaîne d’approvisionnement ».

Brièvement, la supply chain, ou chaîne d’approvisionnement est divisée en 3 flux :

1) Le flux physique : 

On peut l’associer à la logistique, c’est-à-dire au déplacement et au stockage de la marchandise. On part d’un site de production, pour ensuite se diriger probablement vers un ou plusieurs entrepôts, puis vers un magasin ou un client final. Ce flux physique repose vraiment sur le transport et le stockage du flux de marchandise.

Flux_Physique_supply_chain

2) Le flux d’informations : 

C’est un peu le cerveau qui va faire fonctionner le flux physique. Il s’apparente à une gigantesque base de données que l’on pourrait résumer par un :

  1. Quoi ? (l’ensemble, des processus et des informations associées) 
  2. ? (dans quel pays, dans quel entrepôt dans quel magasin mais aussi dans quels systèmes informatique) 
  3. Comment ? (par quels moyens et selon quelles conditions pré-établies)
  4. Quand ? (durant tout le cycle de vie des produits) On y retrouve par exemple toutes les caractéristiques enregistrées d’un produit, tous les historiques de vente, tous vos indicateurs de performances mais aussi toutes les informations sur vos fournisseurs qui peuvent affecter votre stratégie d’approvisionnement.

Par exemple, vaut-il mieux approvisionner depuis l’Asie avec un coût faible mais un délai long ou depuis l’Europe avec un coût plus fort mais moins de délais ? Ce flux d’informations et vos indicateurs de performance (KPIs) sont essentiels au fonctionnement du flux physique. Le défi de ces informations, c’est de savoir les utiliser pour prévoir et anticiper l’avenir. Si vous parvenez à établir ce qu’il va se passer dans le futur, le travail des équipes supply chain s’en trouvent simplifié.

Par ailleurs la logistique a aussi des flux d’informations donc au final, le flux physique et le flux d’informations sont intimement liés. Pour optimiser les mouvements logistiques au sein d’un entrepôt par exemple, il faut disposer d’un important flux d’informations afin d’avoir des données appuyant un raisonnement.

Flux_information_supply_chain

3) Le flux financier : 

Il peut aussi être considéré comme une information et s’apparente à tous les déplacements d’argent vers les partenaires, fournisseurs et sous-traitants, ainsi qu’au sein de votre entreprise. Le flux d’argent est une stratégie d’approvisionnement à part entière. Dans les grandes entreprises, ce flux s’effectue en plusieurs devises. Et la stratégie pour déplacer ces devises entre les fournisseurs et l’entreprise est fondamentale et est un facteur d’échec ou de réussite.

Le défi de la supply chain est donc bien sûr de gérer et de coordonner ces 3 flux.

Plusieurs personnes au sein de l’entreprise interviennent dans la supply chain. Elles supervisent tout l’approvisionnement, les prévisions de stock, la gestion de l’informatique et les prévisions financières.

Flux_Financiers_Supply_Chain

Finalement, le but de la supply chain est de rendre accessible ses produits au bon moment, au bon endroit et au meilleur prix. On obtient ce résultat en ayant une supply chain la plus efficace possible.

Pour cela il va donc falloir trouver l’équilibre entre la satisfaction de vos clients et la rentabilité de votre entreprise. Pour y parvenir par exemple, il faudra être le plus précis possible dans la gestion des stocks par exemple (posséder un stock infini n’étant évidemment pas possible). L’impact sur l’environnement des différents déplacements est également de plus en plus important dans les esprits. Encore une fois trouver le compromis entre satisfaire le client et respecter ces engagements est la clé. Vous ne pourrez par exemple pas tout livrer par avion car ni rentable ni respectueux de l’environnement.

Les enjeux de la supply chain

Les acteurs de la chaîne d’approvisionnement gèrent le flux de matières et de marchandises afin de piloter plusieurs éléments indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise.

Premièrement les différentes ressources humaines en interne doivent être managées afin de tirer le meilleur de chaque poste.
À cela s’ajoutent les ressources externes que sont les fournisseurs, les entrepôts, les transporteurs ou encore les magasiniers. Une bonne relation doit être entretenus avec les acteurs de chaque entités car une bonne collaboration est primordiale ici.

Viennent ensuite les différents services inhérents au bon fonctionnement de la supply chain tels que : la planification, l’emballage,la manutention, le magasinage, l’export, le transport, les douanes, la facturation ou encore les litiges.

En complément de cela, la gestion des éléments nécessaires à ces services doit être assurée : les infrastructures de stockage, les entrepôts, les outillages, les machines et véhicules ainsi que les carburants et autres sources d’énergies nécessaires à leur fonctionnement doivent être prises en compte.

Comme évoqué précédemment, la chaîne d’approvisionnement représente un facteur décisif dans la compétitivité prix ou hors prix et peut être à l’origine d’un avantage concurrentiel déterminant par rapport aux autres compétiteurs du marché.

Les coûts associés à la supply chain peuvent également très vite déraper et tout simplement couler les résultats d’une entreprise. Il s’agit ainsi d‘anticiper au plus possible les éventuels risques pouvant affecter le système et provoquer des surcoûts imprévus. La marge bénéficiaire de l’entreprise dépend ainsi grandement des ces coûts.

Les coûts font par ailleurs partie intégrante des objectifs de productivité établit par la direction. Il n’est pas rare que les budgets supply chain soient considérables pour atteindre ces objectifs. Pour ces raisons, le directeur supply chain siège souvent au « board of directors » et doit rapporter les résultats d’activités aux dirigeants.

Perception globale

L’image d’efficacité et la qualité du service délivré par l’entreprise en termes de temps de livraison, que ce soit aux client ou aux fournisseurs, repose aussi sur la qualité de la supply chain.

La supply chain participe également de plus en plus à l’image écologique que souhaite véhiculer une entreprise. Les moyens de transport ou les matériaux utilisés dans les processus de travail de la chaîne d’approvisionnement peuvent être mis en avant pour donner une image environnementale et durable à l’entreprise ou au contraire avoir un impact négatif si les moyens employés sont polluants par exemple.

Quel avenir pour la supply chain ?

2 graphiques pour illustrer cela :

excel_data_supply_chain

 

Ce premier graphique est issu de Google Trend avec le mot Excel. Il est ici pour vous montrer que malgré la transformation numérique et le développement de logiciels très pointus. Utilisé par 98% des entreprises, Excel reste un outil indispensable dans la gestion, l’analyse et l’amélioration de la supply chain et le restera par conséquent probablement pour quelques années.

 data_machine_learning_supply_chain

Deuxième graphique plus illustratif cette fois, avec des mots tournants autour de la gestion de la donnée : Big Data, Machine learning, Data science, Deep learning. On voit une explosion du volume de recherche que le traitement, la collecte et l’analyse des données. Ces données deviennent fondamentales pour analyser et améliorer toute la qualité de la supply chain. Aujourd’hui 98% des entreprises utilisent toujours Excel mais pour la plupart de manière basique.

Mais un fossé est en train de se creuser entre les entreprises classiques et celles qui placent l’intelligence des données au centre de leur stratégie. L’objectif pour la plupart est donc de passer d’une gestion traditionnelle à une gestion intelligente de la supply chain. Amazon est ainsi en train d’investir dans ce domaine pour rendre possible à tous l’utilisation du machine learning et du deep learning.

Ainsi la supply chain est fortement impactée par ces nouvelles technologies à travers le digital. La data devient exploitable en temps réel, ce qui a pour conséquence d’accélérer le workflow, c’est à dire le processus productif.

Aller plus loin en Supply Chain

Tous les métiers et salaires en Supply Chain & Logistique

Comment devenir Supply Chain Manager

Retour haut de page